Le formaldéhyde est interdit dans les jouets mais autorisé dans les vaccins

Le Comité pour la Vaccination piloté par Marisol Touraine a rendu son rapport public le 30 novembre 2016.

– Il recommande de rendre obligatoire tous les vaccins présents dans le super-vaccin Infanrix Hexa.
– Il recommande d’ajouter huit vaccins obligatoires (contre trois actuellement, la diphtérie, le tétanos et la polio, soit DTP).
– Il parle même de rendre obligatoire le tristement célèbre Gardasil, contre le cancer du col de l’utérus (vaccin anti-papillomavirus), et éventuellement d’étendre l’obligation à tous les petits garçons ! ! !
– Il recommande de priver les enfants d’accès aux crèches, écoles et toute autre collectivité si les parents refusent une seule de ces vaccinations et d’engager des poursuites judiciaires.
– Il veut mettre à la charge de la collectivité (c’est-à-dire les contribuables) les inévitables accidents qui découleraient de la généralisation des vaccins, par un « régime d’indemnisation pris en charge par la solidarité nationale »…
http://petitions.ipsn.eu/mobilisation-vaccins-enfants

Formaldéhyde interdit dans les jouets

Les législateurs de l’Etat du Minnesota ont décidé que le formaldéhyde, agent cancérigène connu et redoutable, était trop dangereux pour qu’il puisse se trouver dans les produits pour enfants. Conformément à l’article 325f.175- (hf458), les produits contenant du formaldéhyde furent interdits à la vente à partir du 1er août 2014 pour les fabricants, et à partir du 1er août 2014 pour les détaillants. Comment se fait-il que le formaldéhyde soit interdit dans les jouets et les vêtements pour enfants et qu’il puisse encore se trouver dans les vaccins ? On reste perplexe. Les législateurs ne veulent pas que votre enfant puisse jouer ou mettre dans sa bouche des produits qui contiennent du formaldéhyde, mais si votre médecin injecte un vaccin contenant du formaldéhyde, là il n’y aurait aucun problème ?

On peut d’abord se poser la question de savoir pourquoi on trouve du formaldéhyde dans les vaccins. En fait, ce produit chimique a été utilisé dans le processus de fabrication des vaccins pendant plus d’un demi- siècle. On a commencé à l’utiliser pour inactiver le virus de la polio dans les premiers vaccins mis au point par Jonas Salk à la fin des années 1940 et au début des années 1950. Mais le formaldéhyde n’a pu inactiver tous les virus du vaccin. Ainsi, l’on sait depuis que le vaccin polio a été contaminé par le virus simien cancérogène SV40.

Après avoir été utilisé dans le vaccin polio, le formaldéhyde a été largement utilisé dans la fabrication des vaccins pédiatriques. Pour nous rendre compte du nombre de vaccins qui contiennent ce produit cancérogène, jetons un coup d’œil sur les vaccins homologués aux USA contenant du formaldéhyde (ici en microgrammes mg) : Td / DT = 100 mg / Daptacel = 100 mg / Infanrix = 100 mg / Tripedia = 100 mg / Pediarix = 100 mg / Havrix = 50 mg (pediatric) / Vaqta = 4 mg (pediatric) / Twinrix = 100 mg / Comvax < 0.4 mg / IPOL =20 mg / JE-Vax < 200 mg / ADACEL < 5 mg / Boostrix < 100 mg / Fluarix = 5 mg / FluLaval < 25 mg / Fluzone – intradermal < 20 mg.

Il est intéressant de jeter un coup d’œil au calendrier de vaccinations des USA pour se rendre compte des doses de formaldéhyde qui sont injectées aux enfants : http://www.healthline.com/health/vaccinations/infant-immunization-schedule

Que disent les experts ?

lire la suite sur la page suivante :

Précédent 1 sur 2